PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

??????? ????-PAM : Une coopération ???? ???????? ?? ??́???????? ?? ?????? ?????????̀

87

Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Prospective, Dr Aboubakar NACANABO, a reçu le 14 novembre en audience, madame Elvira PRUSCINI, Directrice Pays et représentante du Programme Alimentaire mondial (PAM) au Burkina Faso.

Renouveler l’engagement de cette agence spécialisée des Nations unies, à soutenir les priorités et les efforts du Gouvernement, à travers l’aide d’urgence, les secours et la réhabilitation, l’aide au développement et les opérations spéciales, c’est entre autres les raisons qui ont motivé la venue de la Directrice Pays et représentante du Programme Alimentaire mondial (PAM), a-t-elle confié.

Première organisation humanitaire mondiale de lutte contre la faim, le PAM fournit à notre pays, une aide alimentaire dans les situations d’urgence et travaille avec les communautés, notamment les personnes déplacées internes et les plus démunies, pour améliorer la nutrition et renforcer la résilience.

Le point des actions engagées par son institution, pour « sauver des vies et changer les vies » au Burkina Faso, conformément à la devise du PAM a été fait au ministre NACANABO.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Ainsi, Madame Elvira PRUSCINI, a dévoilé que grâce à l’action du PAM, 7000 ha de terre ont été récupérés et mis en valeur, des intrants et des semences améliorées ont été acquis au profit des producteurs, des ressources financières ont été mises à la disposition des personnes vulnérables. A travers les cash transferts, plusieurs groupes cibles ont aussi vu leurs capacités renforcées.

Après avoir salué l’offensive agro-sylvo-pastorale en cours au pays des hommes intègres, Elvira PRUSCINI s’est engagée, au nom de son institution, à poursuivre le plaidoyer auprès d’autres partenaires techniques et financiers, sur la nécessité de soutenir le pays, en vue d’apporter une réponse juste et adaptée, à la crise humanitaire et d’engager des actions de développement pour une autonomisation et l’amélioration des conditions de vie des populations.

Hadéja KEITA

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.