PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

76e anniversaire des casques bleus : le Burkina et l’ONU rendent hommage aux soldats tombés

53

Karamoko Jean Marie TRAORE, ministre des Affaires étrangères et Madame Stella Eldine KABRE/KABORE ministre délégué à la Coopération régionale, ont pris part ce jeudi 30 mai à la Place de la Nation aux cotés du Général de Brigade Kassoum COULIBALY, ministre d’Etat, ministre de la Défense et des Anciens Combattants, à une cérémonie de dépôt de gerbes en mémoire des casques bleus tombés sur les théâtres des opérations.

De 1948 à ce jour, plus de 4200 casques bleus dont 37 Burkinabè, sont tombés sur les théâtres des opérations dans le cadre des missions sous le drapeau de l’ONU.

Cette activité entrant dans le cadre du 76è anniversaire des casques bleus, est une reconnaissance du service et du sacrifice des soldats de la paix.

Outre le dépôt de gerbes, des distinctions à titre posthumes sont attribuées à deux Burkinabè au siège des Nations Unies.

« Nous saluons la mémoire de tous les Burkinabè qui ont sacrifié leur vie en sauvant d’autres vies sur le terrain de maintien de la paix. Il est impossible de parler de maintien de la paix sans évoquer le rôle significatif que le Burkina a joué en tant que contributeur régulier des différents contingents », dixit le ministre Karamoko Jean Marie TRAORE.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

En sus des soldats tombés au front, le Burkina a encore une centaine de blessés sous traitement à ce jour selon le ministre d’Etat, ministre de la Défense et des Anciens Combattants.

« Il faut que nous qui participons à ces troupes, puissions nous poser des questions notamment sur les fondements de nos participations aux opérations. Nous tentons de faire le mieux. Connaissant nos rapports entre nous africains, tant qu’on peut contribuer pour éteindre le feu quelque part on le fera, mais on dira devant tous les vérités qui existent. On a vu le cas du Mali, qui est resté avec près de 25 mille soldats et cela n’a pas réglé le problème. Les troupes internationales sont parties et en moins de six mois, le problème a été réglé à Kidal », fait remarquer le Général de Brigade Kassoum COULIBALY.

« Les casques bleus jouent un rôle important dans le maintien de la paix à plusieurs niveau en matière d’interposition, de stabilisation, et le Burkina Faso contribue significativement à ce dispositif », reconnaît pour sa part monsieur Alain AKPADJI, Coordonnateur résident a.i du Système des Nations unies.

De vive voix, celui-ci a remercié sincèrement le gouvernement du Burkina Faso, et invité les uns et les autres à continuer d’investir davantage pour la prévention des conflits.

« Nous resterons toujours engagés aux cotés du peuple Burkinabè, pour que les objectifs du pays puissent être atteints », a t-il rassuré.

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.