PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Adoption d’enfants privés de famille : 80 enfants adoptés au Burkina Faso en 2023 à travers le ministère en charge de la Famille

71
En 2023, le ministère de la Solidarité, de l’Action humanitaire, de la Réconciliation nationale, du Genre et de la Famille a facilité l’adoption de soixante-six (66) enfants, dont quarante-et-une (41) filles et vingt-cinq (25) garçons. De ce nombre, vingt-un (21) enfants ont été adoptés à travers l’adoption internationale et quarante-cinq (45) via l’adoption nationale.
 
Le comité technique d’apparentement a tenu cinq (5) sessions au cours de l’année, avec pour but de favoriser l’apparentement des enfants privés de famille. Ces sessions ont été financées par CRS, HELPSCI et Compassion.
Il est à noter que quatorze (14) enfants à besoins spécifiques, dont six (6) filles et huit (garçons, ont trouvé une famille. De ce total, six (6) enfants ont été adoptés au niveau international et huit ( au Burkina.
Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Le ministère a également organisé deux (2) rencontres axées sur l’apparentement des enfants à besoins spécifiques, encourageant ainsi les candidats à l’adoption à se montrer ouverts à ces cas spécifiques. L’accent a été mis sur les familles candidates au niveau national lors de ces rencontres.
 
En collaboration avec l’Organisation Ray of Hope, le ministère a mené une évaluation sociale post-adoption auprès de quarante-et-une (41) familles dans les régions du Centre, des Hauts-Bassins et des Cascades.
Cette évaluation a impliqué dix-huit (18) hommes et 23 femmes.
 
Pour approfondir la compréhension de l’adoption, le ministère en collaboration avec l’ONG ARAI, a organisé des sessions de formation au profit de soixante-quinze (75) familles candidates à l’adoption, à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso.
 
Au total, quatre-vingt (80) personnes ont été formées, dont vingt-sept (27) hommes et cinquante-trois (53) femmes.
Grâce au soutien financier du Centre italien d’aide à l’enfance, le ministère a bénéficié d’une plateforme digitale expérimentale appelée “dossier unique des enfants privés de famille”. Il s’agit d’un logiciel à accès restreint, au sein de la DGFE, conçu pour centraliser toutes les informations relatives aux enfants privés de famille.
Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.