PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Art et Mode : des acteurs culturels burkinabè mis en scène

507
En marge de la Semaine Nationale de la Culture (SNC), la première édition de “culture en scène”, un évènement qui met en lumière tous les acteurs ainsi que la diversité culturelle et les atouts de la culture burkinabè, a été lancée dans la soirée du samedi 4 mai 2024 à Ouagadougou. La marraine de cette toute première édition était la cinéaste et actrice Aminata Diallo Glez dite “Kady Jolie”.

La culture burkinabè  est très riche mais elle n’est pas assez valorisée. C’est pourquoi la promotrice Adéline Ouédraogo, à travers son agence de mannequinat Grace Events Agency, pour apporter sa contribution à l’émergence et à la valorisation des cultures et arts africains, a organisé cet évènement, placé sous le thème “Vibrance et éclat des traditions. Selon elle, le thème: “Vibrance et éclat des traditions ” se réfèrent à la vitalité, à la richesse et à la pérennité des pratiques culturelles et des coutumes qui ont été transmises de génération en génération au sein d’une communauté ou d’une société.

 

A l’extrême gauche la promotrice de l’évènement, Adéline Ouédraogo

L’idée Culture en Scène a pour objectif de réunir tous les acteurs culturel sur scène. “c’est ainsi que dans le but de ne pas perdre en vue nos traditions et nos cultures qui font de nous des Hommes, nous avons pensé à mettre en place ce projet judicieux qui est Culture en scène.”, a expliqué la promotrice. Pour Adéline Ouédraogo, ceci serait un rappel puissant de la beauté qui peut naître lorsque les gens se rassemblent pour célébrer ce qui les rend unique.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Des défilés de mode, une exposition d’œuvres d’art, des prestations d’artistes ont été au cœur de la soirée.

Quant à la marraine Kadi Diallo/Glez, pour une première, l’activité s’est bien déroulée et a été à la hauteur des ses attentes. Il faut encourager l’engagement et le dynamisme des jeunes; a t’elle signifiée. Elle se dit confiante car pour elle, la suite sera meilleure.

La promotrice encourage la population à valoriser la culture à travers le FASO DAN FANI ou le KO KO DONDA.

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.