PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Bobo-Dioulasso : Des kits de dignité au profit de 200 jeunes filles et femmes vulnérables

84

Les crises sécuritaire et humanitaire ont réduit l’accès des femmes et filles aux services de santé notamment la santé sexuelle et reproductive, les exposant davantage aux violences basées sur le genre qui est une atteinte à leur dignité.

En effet, la problématique relative à la gestion de la période menstruelle est considérée et traitée comme un sujet tabou au Burkina Faso et dans certaines contrées dans le monde.

Cette situation fait déjà que dès les prémices, la jeune fille se retrouve généralement sans information et livrée à elle-même.

La mauvaise gestion de cette situation constitue un danger non seulement du point de vue sanitaire mais aussi pour le maintien des filles à l’école à cause des stigmatisations dont elles peuvent être victimes et aussi de l’inconfort personnel.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

C’est dans cette optique, que l’UNFPA a organisé, le dimanche 28 avril 2024, en collaboration avec la Direction régionale de la Solidarité, de l’Action humanitaire, de la Réconciliation nationale, du Genre et de la Famille des Hauts-Bassins, une cérémonie de remise de kits de dignité à 200 femmes et jeunes filles vulnérables (déplacées internes et communauté hôte) de la ville de Bobo-Dioulasso.

Cette cérémonie de remise de kits de dignité a été présidée par Madame la ministre en charge du Genre, représentée par le Directeur régional, M. Benjamin OUEDRAOGO Il avait à ses côtés, Cheick Mohamed Tidiane MBENGUE, Représentant Résident par Intérim du Fonds des Nations Unies pour la Population, KONE Séguétio Aminata, Coordinatrice Humanitaire Fonds des Nations Unies pour la Population et KONE Bémé Ali, Directeur Général de la MEADO.

Cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Développement de la résilience des femmes et des jeunes face aux effets du changement climatique dans le cadre du nexus humanitaire-développement-paix ». Financé par le Grand-Duché de Luxembourg.

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.