PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Effondrement à l’université Norbert Zongo : l’entreprise Suzy Construction reconnue coupable

292

Koudougou, 10 janvier 2024

Le verdict du procès de l’effondrement d’une dalle d’un bâtiment en construction à l’Université Norbert Zongo (UNZ) ayant fait quatre morts dont trois étudiants est tombé le mercredi 10 janvier 2024 au Tribunal de grande instance (TGI) de Koudougou. L’entreprise en charge des travaux, Suzy construction, des sociétés partenaires et des personnes responsables sur le chantier, reconnues coupables ont été condamnées à des peines diverses, a informé l’AIB.

Ibrahim Baba Compaoré, Mouniratou Nana, Serges Alexandre Kaboré (étudiants à l’Institut universitaire de technologie de l’Université Norbert Zongo) et Ivon Agbo, de nationalité béninoise, avaient trouvé la mort le 31 août 2021 suite à l’effondrement de la dalle d’un bâtiment en construction à l’Université Norbert Zongo (UNZ).

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Débuté le 12 décembre 2023 au Tribunal de grande instance (TGI) de Koudougou le procès devant faire la lumière sur les circonstances de leur mort en plus des blessures de Stéphane Abdoul Bassirou Nonkané, a livré son verdict le mercredi 10 janvier 2024.

Ainsi, le Tribunal a déclaré le Groupement Suzy construction/Bin Sammar CO (représenté par la société Suzy construction en charge des travaux), la société Sata Afrique et la société Bureau Veritas (deux cabinets de contrôle), coupables des faits d’homicide involontaire et de blessures involontaires. Le tribunal a condamné Suzy construction et Sata Afrique à une amende ferme de 2 000 000 F CFA chacun et Bureau Veritas, à 1 500 000 F CFA ferme.

Les entreprises Suzy construction, Bin Sammar CO et leurs partenaires que sont les sociétés Sata Afrique et Bureau Veritas sont aussi condamnés solidairement à payer, à titre de dommages et intérêts, 5 000 000 F CFA à Stéphane Abdoul Bassirou Nonkané sorti des décombres avec des blessures. Quant aux ayant-droits de feu Agbo Ivon ressortissant du Benin, ils percevront la somme de 10 000 000 F CFA.

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.