PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Burkina Faso : c’est parti pour la 20e édition de la semaine nationale de la citoyenneté

48

Le ministre en charge de la Justice Rodrigue Bayala a lancé le lundi 23 octobre 2023 à Ouagadougou, la Semaine nationale de la citoyenneté (SENAC).

La Semaine nationale de la citoyenneté (SENAC) se tiendra du 23 au 27 octobre 2023 sur l’ensemble du territoire burkinabè.

Selon le ministre Rodrigue Bayala, au cours de cette semaine, plusieurs activités de sensibilisation, d’échanges et de concertations seront organisées sur l’ensemble du territoire national.

En effet, explique-t-il « ce sont entre autres, la Journée nationale du drapeau et les autres symboles du Faso qui rassemblent en ce moment même tous les Burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur autour de l’idéal de dignité, d’unité, de justice et de progrès porté par notre chère patrie».

A cette occasion, poursuit Rodrigue Bayala, un jeu concours sur le civisme sera organisé au profit des élèves des établissements post primaires dans les treize régions du Burkina.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

En plus, des conférences sur le civisme et la citoyenneté seront organisées dans les écoles, les universités et centres de formation professionnelle.

Outre cela, il est prévu une journée porte ouvertes sur la justice au profit des personnes déplacées internes à Fada N’Gourma, indique le ministre, Rodrigue Bayala.

Des conférences sur le civisme économique sont également prévues au profit des commerçants, sans oublier la journée nationale sur la salubrité et d’actions citoyennes, le dialogue inter générationnel. Il est prévu également la cérémonie officielle de célébration de la valeur de la citoyenneté burkinabè.

Cette 20e édition est placée sous le thème « Citoyenneté en action pour la reconquête de l’intégrité du territoire national ». Initiée il y a de cela 20 ans, la SENAC a pour objectif d’amener les populations dans toutes leurs composantes à s’approprier et à assumer l’identité burkinabè.

                                      Wahab MANDE

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.