PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Burkina Faso : la Banque mondiale accorde un financement de 163 milliards de F CFA

43

La Banque mondiale a octroyé plus de 163 milliards de F CFA au Burkina Faso. Un financement qui entre dans le cadre de la réalisation de deux projets. La signature de l’accord a eu lieu jeudi 26 octobre 2023 à Ouagadougou.

 

Le Burkina Faso va bénéficier d’un financement de plus de 163 milliards de F CFA de la Banque mondiale.

Cet accord de financement signé entre le ministère en charge de l’Economie, Dr Aboucar Nacanabo et la directrice des Opérations de la Banque mondiale pour le Sahel, Clara Ana De Sousa, est destiné au financement de deux projets.

Le premier porte sur le Projet de mobilité et de développement urbain des villes secondaires (PMDUVS) et le second sur le Projet régional d’autonomisation des femmes et de dividende démographique plus (SWEED+), selon le ministère de l’Economie.

Quant au premier projet à savoir le PMDUVS, il est financé à hauteur de de 181,3 millions d’euros soit 118 milliards, 925 millions de F CFA. Ce Fonds sera affecté et mis en œuvre par le ministère des Transports, de la Mobilité Urbaine et de la sécurité routière.

Ce projet vise à améliorer la mobilité urbaine, l’accès aux services de base et aux opportunités économiques et à renforcer les capacités de gestion urbaine dans les villes secondaires notamment Kaya, Ouahigouya et Bobo-Dioulasso.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Le second projet, c’est-à-dire le SWEED+, il est d’un coût global de 68 millions d’euros, soit près de 44 milliards, 605 millions de F CFA.

Ce projet vise à accroître l’accès des filles et des femmes à l’apprentissage, aux opportunités économiques et à l’utilisation des services de santé.

Et selon le ministère des Transports, Roland Somda, « la mise en œuvre de ces deux projets contribuera à satisfaire certains besoins prioritaires des populations des villes et des campagnes, notamment celles qui sont les plus vulnérables ».

Pour sa part, le ministre de l’Economie, Dr Nacanabo a salué la qualité de la coopération et l’engagement des partenaires techniques et financiers à accompagner le Burkina Faso vers un développement durable.

 

                                  Wahab MANDE

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.