PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Burkina Faso : L’économiste et homme politique, Pierre Claver Damiba a tiré sa révérence à 87 ans

30

L’économiste et homme politique burkinabè, Pierre Claver Damiba, est décédé, hier mercredi 1er mai 2024 à l’âge de 87 ans des suites d’une maladie. Banquier de formation et de métier, M. Damiba fut à l’âge de 28 ans ministre du Plan et des Travaux publics sous le président Sangoulé Lamizana de janvier 1966 à février 1971 et député de 1971 à 1974 et de 1978 à 1980.

Après cette expérience politique, le fils du Kourittenga va par la suite rejoindre la direction de la Caisse nationale des dépôts et des investissements qui sera rachetée plus tard par la Société Générale. Pendant qu’il dirigeait cette structure, Pierre Claver Damiba est nommé premier président de la Banque Ouest-africaine de développement (BOAD), à Lomé au Togo, où, il va passer cinq ans.

Pétri d’expérience, il sera appelé à Washington aux USA en qualité conseiller Afrique du vice-président de la Société financière internationale (SFI) avant de déposer ses valises au Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) en tant que directeur du programme régional Afrique du PNUD, où, il y passera une dizaine d’années. Après ce passage au sein de l’institution onusienne, il est de nouveau sollicité au Zimbabwe en tant que directeur général de la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF) pendant quelques années avant de rentrer définitivement au bercail en novembre 1999.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Depuis 2000, il est consultant international basé à Ouagadougou. Expert senior
en macroéconomie, en politiques publiques, secteur financier, secteur privé et PME/PMI, le regretté disposait d’une expérience dans l’élaboration de programmes et de projets, l’analyse et l’élaboration de prospective stratégique, le renforcement et la mise à niveau des capacités. Sa maitrise de l’environnement des affaires et des établissements financiers fait de lui, un consultant international recherché.

En février 2022, l’expert senior en macro-économie et en politiques publiques était l’Invité de la rédaction du quotidien Sidwaya. Face aux journalistes du média, l’homme que la Nation pleure avait proposé une éducation basée sur la science et la technologie alliées à une politique de développement endogène pour booster la croissance et l’épanouissement économique du Burkina Faso.

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.