PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Burkina : Le gouvernement déclare «d’utilité publique urgente» la construction d’un établissement d’enseignement scolaire à Ouagadougou

317

Le gouvernement a déclaré d’utilité publique urgente le projet de construction d’un établissement d’enseignement post-primaire et secondaire dans le quartier Bonheur-ville situé secteur 31 de la commune de Ouagadougou. D’un coût de 285,26 millions FCFA cette infrastructure sera érigée dans une zone où les établissements existants les plus proches sont situés à plus de 10 km.

Le rapport du conseil des ministre de mercredi indique que gouvernement a adopté «un projet de décret déclarant d’utilité publique urgente, le projet de construction d’un établissement d’enseignement post-primaire et secondaire général à Bonheur-ville au secteur 31 dans l’arrondissement n°7 de la commune de Ouagadougou au profit du ministère de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales»

De même, les zones nouvellement loties sont confrontées à un manque et/ou une insuffisance d’infrastructures éducatives pour couvrir tous les niveaux d’enseignement.

«C’est le cas de Bonheur-ville qui ne dispose pas d’un établissement public d’enseignement secondaire général. Les établissements les plus proches sont les lycées mixte de Gounghin et municipal Venegré, tous situés à plus de 10 km de la zone», déplore le document.

Face à cette situation, il est initié le présent projet de construction d’un établissement d’enseignement général, ajoute-t-il.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Le terrain concerné par la construction de cet établissement se situe dans la réserve foncière formant la parcelle 00, lot 38, section 882 d’une superficie de 34 575 m2 environ, précise-t-il.

Afin de permettre la réalisation du projet, il paraît judicieux pour l’Etat de procéder à une expropriation urgente de cessionnaires au regard de l’utilité publique certaine, mentionne le rapport.

«Le coût global du projet est estimé à 285 262 000 F CFA, financé par le budget de l’Etat, exercice 2024», précise-t-il.

L’adoption de ce décret permet l’expropriation dudit terrain pour cause d’utilité publique en vue de la construction d’un établissement post-primaire et secondaire général à Bonheur-ville, conclu le document.

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.