PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Conflits fonciers : L’armée burkinabè réfléchit à la régularisation de son domaine terrien

61

L’armée burkinabè réfléchit à la régularisation de ses quelques 380 terrains de 10 mille hectares, disséminés à travers le territoire national pour éviter les « conflits » liés au foncier et de répondre à ses besoin en terres. Je

« A ce jour, les Forces armées nationales (FAN) possèdent environ 380 terrains disséminés sur le territoire national couvrant une superficie totale de plus de 10 000 hectares. Cependant, certains de ces terrains pourraient être l’objet de contestation de propriété et de conflits avec les habitants des zones et localités concernées », a indiqué le ministre de la défense et des anciens combattants, le général, Kassoum Koulibali.

Le ministre de la défense et des anciens combattants, le général Kassoum Coulibaly s’exprimait mercredi à Ouagadougou à l’occasion du Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de l’année 2023.

Pour M. Coulibaly, la restructuration actuelle des FAN, la stratégie de maillage sécuritaire du territoire en cours et les projets de production agricole, ont créé de nouveaux besoins importants en terrain.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

De ce fait, « il sied de relancer la réflexion sur les problématiques et les enjeux actuels et futurs du domaine foncier des FAN en vue d’une prise de mesure nécessaires qui permettent la satisfaction de nos besoins en la matière ».

Selon lui, ces 72h de réflexion seront mises à profit pour se pencher également sur la loi de programmation militaire « pour faire un nettoyage de ce que nous avons pu faire, revoir ce qui n’a pas donné pour faire du mieux et aller de l’avant ».

Agence d’information du Burkina

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.