PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Coopération bilatérale et multilatérale : 3 nouveaux diplomates présentent les copies figurées de leurs lettres de créance à la cheffe de la diplomatie burkinabè

160

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’Extérieur a reçu le samedi 18 novembre 2023, les copies figurées des Lettres de créance de trois diplomates nouvellement accrédités auprès du Burkina Faso.

Sur le plan bilatéral, le premier est le nouvel ambassadeur du Japon au Burkina Faso, M NAGASHIMA Jun. Celui-ci a exprimé sa fierté de servir au Burkina Faso, et il compte sur la disponibilité des autorités burkinabè à l’accompagner pour la réussite de sa mission.

Sur ce point, assurance lui a été donnée par la ministre Olivia ROUAMBA, qui à son tour, dit compter sur le nouveau diplomate pour davantage consolider les relations déjà excellentes entre le Japon et le Burkina Faso, citant quelques projets du Japon au bénéfice du pays des Hommes intègres dans les domaines de l’agriculture et des infrastructures.

Le second diplomate a présenté la copie figurée de sa lettre de créance dans le cadre de la coopération bilatérale, est celui du Nicaragua Luis Manuel Andino PAIZ. Ce sont deux pays déterminés à lutter contre l’impérialisme et pour leur souveraineté, en se basant sur un idéal révolutionnaire. A cet effet, il a rappelé les liens forts que le président Daniel ORTEGA a entretenu avec le président Thomas SANKARA, et souhaite voir ce genre de liens se tisser entre son pays et le Burkina Faso.

A l’endroit de ce dernier nicaraguayen, Olivia ROUAMBA a indiqué que la vision imprimée par le chef de l’Etat est en phase avec l’idéal révolutionnaire et donc sankariste. Pour elle, l’arrivée du nouveau diplomate est une plus-value dans la coopération qui prend un nouvel élan avec le Nicaragua, après le séjour du premier ministre dans ce pays.

La dernière remise de copie figurée de Lettre de créance intervient dans le cadre multilatéral et il s’agit de la représentante du Haut-commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme, accréditée auprès du Burkina Faso, madame Zeinab Hamza DIABY. Déjà au parfum de la situation qui prévaut au Burkina Faso, elle dit placer son mandat sous le signe d’une approche de contact direct, d’échange et de communication avec les autorités, sur toutes les questions en lien avec les droits humains.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Sa mission sera marquée par un accompagnement du gouvernement en matière de protection des droits humains, avec déjà une bonne collaboration avec le ministère de la justice et avec les forces de défense et de de sécurité.

Le ministre a invité la nouvelle représentante, à intégrer la notion de la perfidie qui est une nouvelle stratégie trouvée par l’ennemi pour violer les droits humains sur le territoire burkinabè.

Les nouveaux diplomates souhaitent présenter leurs lettres de créance au Président de la Transition dans les meilleurs délais afin de pouvoir enclencher des dossiers dans le cadre de la coopération.

En attendant cette étape, la cheffe de la diplomatie burkinabè a rassuré qu’ils peuvent être opérationnels sur le terrain.

Hadéja KEITA

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.