PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Coopération Bilatérale : le nouvel ambassadeur de la République Tunisienne au Burkina

35

Olivia Ragnaghnèwendé ROUAMBA, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’Extérieur, a reçu le Jeudi 07 décembre 2023, le nouvel ambassadeur de la République Tunisienne, venu lui remettre la copie figurée de ses Lettres de créance.

Le nouveau diplomate tunisien, Mounir JOMNI, se réjouit de servir au Burkina Faso, et s’engage à le faire dans un esprit de fraternité et de partenariat gagnant-gagnant, et dans le respect de la souveraineté, un principe cher aux autorités de la Transition.

Il a d’ailleurs transmis les salutations fraternelles des autorités de son pays à celles du Burkina Faso, tout en saluant les efforts consentis par le pays des Hommes intègres en matière de lutte contre le terrorisme.

La cheffe de la diplomatie burkinabè a souhaité la bienvenue et un bon séjour à l’ambassadeur de la République Tunisienne nouvellement accrédité au Burkina Faso, avant de lui présenter la dynamique dans laquelle s’inscrivent les actions la Transition, notamment le principe du respect de la souveraineté et le choix d’une gouvernance qui tient compte des réalités que vit le peuple burkinabè.

Selon elle, il y’avait nécessité pour le Burkina Faso et la Tunisie de relancer leur coopération, et elle invite le nouveau diplomate à tenir compte du fait que les enjeux et les réalités diffèrent en fonction de chaque pays, et que le Burkina Faso est désormais engagé à œuvrer de sorte que le peuple se retrouve dans les actions des dirigeants.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Elle lui a également indiqué que le contexte sécuritaire au Burkina Faso et au Sahel, commande une mobilisation internationale, et la Tunisie peut être un porte-voix des pays qui traverse des moments difficiles.

En attendant, Olivia Ragnaghnèwendé ROUAMBA a traduit la reconnaissance du Burkina Faso à la République Tunisienne pour l’accompagnement, notamment pour les stages de formation et les bourses octroyés à des fonctionnaires et étudiants burkinabè, avant de louer les efforts du gouvernement tunisien dans la recherche de la paix en Afrique et au Moyen-Orient.

Tout en souhaitant plein succès au nouvel ambassadeur, elle l’a rassuré de sa disponibilité et de celle de ses collaborateurs, à l’accompagner à réussir sa mission au Burkina Faso, tout émettant le vœu de la tenue d’une consultation bilatérale en 2024 entre le Burkina Faso et la République Tunisienne.

DCRP/ MAECR-BE

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.