PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Coopération Burkina Banque mondiale : Au cours des huit derniers mois, environ 133 milliards FCFA décaissés pour le compte du Burkina Faso

365
Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Prospective, Dr Aboubakar NACANABO a reçu en audience, ce lundi 04 mars 2024, une délégation du Groupe de la Banque mondiale, conduite par le Vice-président pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Ousmane DIAGANA.
 
Les échanges ont porté sur le programme de coopération et les engagements de la Banque mondiale au Burkina Faso.
Dr Aboubakar NACANABO et Ousmane DIAGANA se sont félicités des progrès réalisés dans le cadre de cette coopération jugée satisfaisante et dont les projets sont alignés sur les priorités du pays.
Pour le Vice-président du Groupe de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Ousmane DIAGANA, son institution a decaissé 220 millions de dollars USD, soit environ 133 milliards FCFA au profit du Burkina Faso, au cours de ces huit derniers mois, ce qui représente une réponse sûre à la résilience de l’économie burkinabè, à travers les milliers d’emplois créés et l’amélioration des conditions de vie des populations.
Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Les deux parties ont également exploré les perspectives d’une amélioration continue de la coopération, notamment les réformes à opérer dans le cadre de la poursuite des appuis budgétaires, au regard de la bonne qualité de la gestion des finances publiques par le Burkina Faso.
 
Le Groupe de la Banque mondiale intervient au Burkina Faso à travers une coopération technique et financière pour la mise en œuvre des projets et programmes de développement, des appuis budgétaires, des études et des analyses.
Ses interventions concernent la plupart des secteurs de la vie économique nationale. Il s’agit notamment, des secteurs de la production (l’agriculture, l’élevage, les mines et l’environnement), des secteurs de soutien à la production (l’énergie et le privé), des secteurs sociaux (l’éducation, la santé et l’eau potable).
 
Le Burkina Faso et le Groupe de la Banque mondiale se sont engagés à mutualiser les efforts pour une bonne exécution et dans les meilleurs délais du portefeuille des projets et programmes existants, afin de produire les impacts rapides et souhaités sur l’amélioration des conditions de vie des populations bénéficiaires des interventions.
Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.