PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Deuxième édition du FITO : une vitrine, qui met en lumière des instruments de musique traditionnels bientôt à Ouagadougou

506

Dans le cadre du lancement de la deuxième édition du Festival International des Instruments et Danses Traditionnels de Ouagadougou (FITO) qui se tiendra du 24 au 26 Mai 2024 au Musée National du Burkina Faso, une conférence de presse s’est tenue le 16 mai 2024, à Ouagadougou. Cette rencontre avec le comité d’organisation a permis à la presse de comprendre les objectifs et le niveau de préparatifs du festival.

Le FITO constitue une scène privilégiée dédiée à la préservation, à la promotion et à la célébration des instruments et danses traditionnels du Burkina Faso et d’Afrique, jouant ainsi un rôle crucial dans la sauvegarde du patrimoine culturel matériel et immatériel face à l’impact de la mondialisation.

Placée sous le thème “Diversité Culturelle et Unité Nationale”, la deuxième édition comprendra diverses activités telles que des prestations artistiques de différentes troupes de danses traditionnelles et instrumentistes du Burkina Faso, des expositions culturelles, des visites des différentes expositions du Musée National et celles du Musée de la Musique Georges OUEDRAOGO, des ateliers de formation et des conférences publiques.

Le promoteur du festival, Marc KOUSSOUBE, a expliqué que le Festival International des Instruments et Danses Traditionnels à Ouagadougou vise à promouvoir, valoriser et sauvegarder les Instruments et Danses Traditionnels du Burkina et d’Afrique.

Selon M. KOUSSOUBE, l’initiative de la création de cette activité culturelle dénommée « Festival International des Instruments et Danses Traditionnels à Ouagadougou » (abrégé FITO) est née du fait que de nos jours, les civilisations et cultures étrangères impactent négativement nos identités culturelles endogènes, en particulier les danses et instruments traditionnels.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Cette deuxième édition du FITO se tiendra sous le patronage de monsieur Rimtalba Jean Emmanuel OUEDRAOGO, Ministre d’État, Ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Porte-parole du gouvernement, avec pour invité d’honneur, la Communauté Kal-Tamasheq.

« La particularité de cette édition est la participation de la Communauté Kal-Tamasheq en tant qu’invitée d’honneur. Cette communauté incarne la richesse de la diversité culturelle et musicale de notre continent en général et de celle du Burkina en particulier. Elle possède des instruments tels que l’Imzad, le Tende et la Takamba qui résonnent avec l’histoire ancestrale, le paysage du Sahara et les défis quotidiens », a-t-il martelé.

Le FITO est porté par « l’Association la Source », qui a pour objectif principal de Promouvoir, Valoriser et Sauvegarder la culture à travers les instruments et danses Traditionnels du Burkina Faso et de l’Afrique.

          

 

 

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.