PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Développement de la filière maïs : 72h pour promouvoir la céréale

31
Le Directeur de la Promotion de la Transformation des Produits Agro-pastoraux et Halieutiques Nationaux (DTPAHN), monsieur Kiswendsida Jean Hubert ZONGO, a pris part à la cérémonie d’ouverture des 72 heures de promotion du maïs transformé organisée du 26 au 28 avril 2024, à Ouagadougou.
 
Le maïs est l’un des produits céréaliers le plus cultivé et le plus consommé au Burkina Faso. Transformée en farine par les ménages, mais aussi par de nombreuses unités en farine, en couscous, en grumeaux ou en biscuits, la céréale occupe, une place de choix dans les habitudes alimentaires des Burkinabè.
 
Dans son allocution, la présidente de l’Union Nationales des Sociétés Coopérative des transformateurs de maïs du Burkina (U.N.S.COOP-TM-BF), initiatrice de l’événement, madame Maimounata TIENDREBEOGO a témoigné sa reconnaissance au parrain et à la marraine de la cérémonie pour les efforts consentis en faveur des 72 heures de la promotion du maïs transformé, « 𝑼𝒏 𝒄𝒂𝒅𝒓𝒆 𝒅’𝒆𝒙𝒑𝒐𝒔𝒊𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒅𝒆 𝒏𝒐𝒕𝒓𝒆 𝒔𝒂𝒗𝒐𝒊𝒓-𝒇𝒂𝒊𝒓𝒆 𝒆𝒏 𝒕𝒆𝒓𝒎𝒆𝒔 𝒅𝒆 𝒕𝒓𝒂𝒏𝒔𝒇𝒐𝒓𝒎𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒆𝒕 𝒅’𝒊𝒏𝒊𝒕𝒊𝒂𝒕𝒊𝒗𝒆 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒍𝒂 𝒄𝒐𝒎𝒎𝒆𝒓𝒄𝒊𝒂𝒍𝒊𝒔𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 », a-t-elle indiqué.
Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Pour madame Mamounata VELEGDA, comarraine de l’activité, cette initiative témoigne de l’engagement des membres de l’Union à promouvoir la filière. Elle a félicité l’Union pour son abnégation au travail afin d’offrir des produits de qualité aux consommateurs.
 
Selon monsieur Kiswendsida Jean Hubert ZONGO, la transformation constitue le moteur qui absorbe la production de maïs grain. « 𝑪𝒆𝒕𝒕𝒆 𝒂𝒃𝒔𝒐𝒓𝒑𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒓𝒆𝒔𝒕𝒆 𝒍’𝒖𝒏 𝒅𝒆𝒔 𝒎𝒆𝒊𝒍𝒍𝒆𝒖𝒓𝒔 𝒎𝒐𝒚𝒆𝒏𝒔 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒆𝒏𝒄𝒐𝒖𝒓𝒂𝒈𝒆𝒓 𝒆𝒕 𝒈𝒂𝒓𝒂𝒏𝒕𝒊𝒓 𝒍’𝒂𝒖𝒈𝒎𝒆𝒏𝒕𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒅𝒆 𝒍𝒂 𝒑𝒓𝒐𝒅𝒖𝒄𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒅𝒆 𝒎𝒂𝒊̈𝒔 𝒅𝒆 𝒎𝒂𝒏𝒊𝒆̀𝒓𝒆 𝒅𝒖𝒓𝒂𝒃𝒍𝒆 𝒆𝒕 𝒓𝒆́𝒈𝒖𝒍𝒊𝒆̀𝒓𝒆, 𝒕𝒐𝒖𝒕𝒆 𝒄𝒉𝒐𝒔𝒆 𝒒𝒖𝒊 𝒑𝒂𝒓𝒕𝒊𝒄𝒊𝒑𝒆𝒓𝒂 𝒂̀ 𝒍’𝒂𝒕𝒕𝒆𝒊𝒏𝒕𝒆 𝒅𝒆 𝒍𝒂 𝒔𝒐𝒖𝒗𝒆𝒓𝒂𝒊𝒏𝒆𝒕𝒆́ 𝒂𝒍𝒊𝒎𝒆𝒏𝒕𝒂𝒊𝒓𝒆 𝒆𝒕 𝒂̀ 𝒍𝒂 𝒍𝒖𝒕𝒕𝒆 𝒄𝒐𝒏𝒕𝒓𝒆 𝒍𝒆 𝒄𝒉𝒐̂𝒎𝒂𝒈𝒆 𝒆𝒏 𝒎𝒊𝒍𝒊𝒆𝒖 𝒓𝒖𝒓𝒂𝒍 », a-t-il dit.
La cérémonie d’ouverture a été ponctuée par la remise de dons aux veuves et aux orphelins des gendarmes tombés, suivie d’une dégustation des mets à base de maïs, fruit du savoir-faire de l’union.
Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.