PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Développement du Burkina Faso : le Premier Ministre exhorte la Banque mondiale à des investissements structurants

26
Le Premier Ministre, Dr Apollinaire Joachimson Kyélèm de Tambèla a reçu en audience, ce lundi 04 mars 2024, le Vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Ousmane Diagana. Les échanges ont porté sur l’exécution des programmes de l’institution de Bretton Woods au Burkina Faso.
En séjour au Burkina Faso, le Vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Ousmane Diagana, a échangé avec le Premier ministre, Dr Apollinaire Joachimson Kyélèm de Tambèla, sur les programmes en cours de son institution et le niveau de décaissement des fonds pour le financement de ses projets dans différents secteurs.
 
“Je suis venu échanger avec les autorités burkinabè sur notre programme, qui a augmenté significativement et qui a également été orienté en réponse aux priorités et au contexte de crise que connaît le pays. Les financements de la Banque mondiale s’élèvent à plus de 3 milliards de dollars, soit plus de 1 800 milliards de F CFA, dans des secteurs précis, tels que l’éducation, la santé, le secteur social, mais aussi l’énergie”, a indiqué le Vice-président de la Banque mondiale, à l’issue de l’audience.
 
Par ailleurs, a-t-il affirmé, la Banque mondiale accompagne aussi certaines réformes structurelles pour permettre de contribuer à la résilience de la population et de créer des conditions d’une reprise économique des plus fortes et des plus viables, dans un contexte de crise multiple.
 
Le Premier ministre a remercié Ousmane Diagana pour l’accompagnement de son institution, mais il a souhaité que des efforts supplémentaires soient faits pour accroître le montant alloué au Burkina Faso, car le pays dispose de plusieurs projets de développement et les défis sont aussi énormes.
 
Il a également souhaité que la Banque mondiale et les autres partenaires réalisent des investissements structurants, et non du saupoudrage comme cela se faisait de par le passé.
En ce qui concerne les priorités du Gouvernement, Dr Kyélèm de Tambèla a noté que l’une des priorités actuelles du Burkina Faso est l’énergie.
 
“Sans énergie, rien ne fonctionne”, a-t-il indiqué, en ajoutant que dans plusieurs villes du Burkina Faso, l’énergie est rationnée.
Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

“Quand il n’y a pas d’énergie, les ateliers sont à l’arrêt et les produits aussi se gâtent. C’est la situation que vivent beaucoup de nos compatriotes. Nous souhaitons aussi implanter des usines de transformation pour certains produits périssables comme la tomate, afin d’éviter que les producteurs ne bradent leurs productions”, a souligné le Chef du Gouvernement.
 
Par ailleurs, le Premier ministre a aussi appelé de tous ses vœux des investissements dans la transformation des produits de l’élevage, dans le secteur du logement, des infrastructures scolaires et universitaires, de la santé, de l’économie numérique, de l’eau, etc.
La question du financement des projets structurants à l’échelle régionale a aussi été abordée au cours de cette audience.
 
À ce sujet, le Premier ministre Burkinabè espère voir le financement par la Banque mondiale, de certains projets au sein de l’Alliance des États du Sahel (AES), afin de montrer au monde entier , des exemples de projets de développement régional réussis.
 
Il s’agit, entre autres, des projets de création de compagnie aérienne, de construction de chemin de fer et d’autoroute.
Ousmane Diagana a remercié Dr Apollinaire Joachimson Kyélèm de Tambèla d’avoir été physiquement présent à l’ouverture des bureaux de la Banque mondiale au Burkina en mars 2023.
Pour lui, cette ouverture symbolise la volonté de la Banque mondiale de jouer pleinement son rôle au Burkina Faso, en restant plus que jamais présente dans le contexte de crise que le pays connaît.
Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.