PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Double imposition : le Mali et le Niger claquent la porte à la France

99

Le Mali et le Niger ont dénoncé mardi les conventions sur la non-double imposition avec la France. Ces accords permettaient aux citoyens de ces trois pays de ne pas payer les mêmes impôts dans leurs terres d’accueil et de résidence, a fait savoir l’AIB.

Pour le Mali et le Niger, les conventions visant à éviter les doubles impositions avec la France sont déséquilibrées et constituent des manques considérables à gagner pour leurs nations.

À l’entrée en vigueur de ces dénonciations dans trois mois, les Français et les multinationales françaises paieront au Mali et au Niger les impôts sur les revenus gagnés dans ces deux pays, et vice versa.

Notons que le Mali et le Niger ont également évoqué « l’attitude hostile persistante de la France » contre leurs États pour dénoncer ces conventions.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Avant ces deux pays, le Burkina Faso avait pris la même décision en août 2023 pour mettre fin à d’importantes pertes de revenus subies pendant de nombreuses années.

Depuis l’arrivée des autorités militaires à la tête du Mali, du Burkina et du Niger, les relations avec la France, accusée de paternalisme et de néocolonialisme, se sont fortement dégradées.

Pour preuve, Bamako, Ouagadougou et Niamey ont demandé le retrait des forces antiterroristes françaises de leurs territoires pour lutter souverainement contre les criminels sur la base de leurs propres forces et avec le soutien de partenaires jugés sincères.

Agence d’Information du Burkina (AIB)

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.