PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Fecafoot : réunion de crise après l’altercation entre Eto’o et Marc Brys

27

Le football camerounais est en pleine tourmente après une vive altercation entre Samuel Eto’o, président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), et le nouveau sélectionneur des Lions indomptables, Marc Brys. En réponse à cet incident, la Fecafoot a publié un communiqué officiel condamnant les actions de Marc Brys et rappelant que la fédération est son employeur légitime.

Le communiqué précise que le Comité d’urgence de la Fecafoot se réunira dans les plus brefs délais pour prendre les décisions nécessaires afin de garantir la bonne tenue des prochaines rencontres, notamment celles des éliminatoires du Mondial 2026.

Contexte de la crise

Depuis plusieurs semaines, une crise profonde secoue le football camerounais, opposant Samuel Eto’o au ministre des Sports, Narcisse Mouelle Kombi. À l’origine de cette discorde, la nomination du Belge Marc Brys comme sélectionneur des Lions indomptables en avril dernier, après le parcours décevant de l’équipe lors de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en Côte d’Ivoire.

La réunion qui dégénère

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Mardi, Marc Brys a été convoqué au siège de la Fecafoot pour une séance de travail. L’accueil de Samuel Eto’o a rapidement tourné au vinaigre. L’ancien attaquant du FC Barcelone s’est emporté contre Cyrille Tollo, conseiller technique auprès du ministre des Sports, lui interdisant de participer à l’entretien avec Brys. Samuel Eto’o a alors ordonné à la sécurité d’expulser Tollo de la salle, affirmant : “Ici, je suis le seul patron. C’est la dernière fois, vous avez compris !”.

L’échange entre Eto’o et Brys a ensuite pris une tournure encore plus tendue. Eto’o a sommé Brys de choisir son camp, rappelant qu’il était le président et que Brys devait son poste à la Fecafoot. Le ton est monté et Brys a finalement quitté la pièce.

Retour en arrière

Pour comprendre cette crise, il faut remonter à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) organisée au Cameroun début 2022. À l’issue de cette compétition, Samuel Eto’o avait obtenu le renvoi du sélectionneur portugais Antonio Conceiçao pour nommer Rigobert Song, son ancien coéquipier.

En avril dernier, après un parcours décevant lors de la CAN organisée en Côte d’Ivoire, Narcisse Mouelle Kombi a désigné le Belge Marc Brys au poste de sélectionneur, entouré d’un staff technique, médical et administratif validé par la présidence de la République. Ce choix n’a pas été bien accueilli par Samuel Eto’o, qui a finalement accepté la nomination de Brys tout en imposant son propre staff.

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.