PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Fonction publique : ce ne serait plus ‘’une assurance vie’’ pour les fonctionnaires paresseux, président

76

Le chef de l’État burkinabè, le capitaine Ibrahim Traoré, a promis de sévir contre ces fonctionnaires “paresseux” qui ne font plus leur boulot, car considérant la fonction publique comme une “assurance vie”.

Il s’exprimait le lundi 8 janvier 2024 devant le personnel de la présidence du Faso, selon une vidéo diffusée dans la soirée du 14 janvier 2024 par la télévision nationale du Burkina.

Ibrahim Traoré a surtout mis en garde les Directeurs de ressources humaines qui ne feront pas correctement leur travail, notamment en relevant les cas d’absentéisme chroniques et en faisant en sorte qu’on recrute uniquement selon les besoins.

Le chef de l’État a également pointé le recours à tout vent de cabinets externes par tous les ministères pour faire des travaux qui reviennent normalement à leurs personnels.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Le président de la Transition a demandé aux agents publics d’être courtois et respectueux envers les usagers et de ne pas prendre des pots de vin pour accomplir leurs tâches.

Dans tous les cas, le capitaine a brandi des menaces de sanctions et même de licenciement.

Le président burkinabè a aussi promis de mettre fin aux activités de certains officiers qui se permettent d’envoyer leurs éléments pour sécuriser des individus et qui empochent les sommes versées, au détriment du trésor public.

Par ailleurs le chef de l’État a fait cas d’un projet de décret visant à récompenser tout citoyen qui dénoncerait des cas de corruption dans les administrations publiques avec des preuves à l’appui.

 

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.