PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Fonction Publique : Des agents sommés de rembourser les salaires indus perçus

196

Lors de la rencontre hebdomadaire des ministres qui s’est tenue hier mercredi, le gouvernement burkinabè a ordonné, le remboursement intégral des sommes indûment perçues par des agents publics de L’Etat.  

Le gouvernement « a ordonné le remboursement intégral des sommes indûment perçues et marqué son accord pour la suspension à titre conservatoire des salaires des agents payés non enrôlés dont l’absence n’a pas été justifiée », a indiqué le rapport du Conseil des ministre parvenu mercredi à l’AIB.

Le Conseil des ministres a également ordonné le transfert des salaires des agents exerçant hors de l’agence nationale de gestion des soins de santé primaires sur le budget de leurs structures de rattachement.

Le même document rapporte que la présentation des résultats de l’opération de contrôle de présence, de service fait et des éléments de rémunération des agents publics de l’Etat émargeant au budget de l’Agence nationale de gestion des soins de santé primaires (AGSP) ont mis en lumière plusieurs irrégularités.

En effet, il ressort de cette opération que sur une cible de 20 450 agents, l’effectif des agents payés enrôlés s’élève à 19 771 agents, soit un taux d’enrôlement de 96,68%, tandis que celui des agents payés non enrôlés s’établit à 679, représentant 3,32% de l’effectif cible.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Il ressort également de ce rapport qu’aucune entité na documenté l’absence de 582 agents payés non enrôlés, en situation jugée irrégulière. La charge salariale de ces agents s’établit à 198 503 336 F CFA par mois et à 2 382 040 032 F CFA par an.

Le rapport relève également que parmi les agents payés enrôlés y compris ceux dont la situation a été documentée, il a été identifié 1982 agents exerçant hors de l’AGSP dont la rémunération brute mensuelle s’élève à 556 876 659 F CFA, soit une charge annuelle de 6 682 519 908 F CFA.

L’impact conjugué des arrêts de salaire requis à titre conservatoire des agents non enrôlés en situation d’absence non justifiée et de l’atténuation de la charge salariale induite par l’ajustement effectué sur la solde des agents publics enrôlés, engendrerait un gain mensuel de 335 315 478 F CFA, soit une économie annuelle estimée à 4 023 785 736 F CFA

Il ressort également une situation de double mandatement de salaire concernant 17 agents ayant perçu indûment à la date du 31 décembre 2023, une somme cumulée de 14 514 719 F CFA, conclu le document.

Agence d’Information du Burkina

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.