PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Fortification des aliments de grandes consommation au Burkina Faso : une caravane pour lutter contre les carences en micro nutriments

349
๐‘ซ๐’– ๐’๐’–๐’๐’…๐’Š 8 ๐’‚๐’– ๐’Ž๐’†๐’“๐’„๐’“๐’†๐’…๐’Š 17 ๐’‹๐’–๐’Š๐’๐’๐’†๐’• 2024, ๐’–๐’๐’† ๐’„๐’‚๐’“๐’‚๐’—๐’‚๐’๐’† ๐’…๐’† ๐’‘๐’“๐’†๐’”๐’”๐’†, ๐’„๐’๐’Ž๐’‘๐’๐’”รฉ๐’† ๐’…๐’† ๐’•๐’“๐’†๐’Š๐’›๐’† ๐’๐’“๐’ˆ๐’‚๐’๐’†๐’” ๐’…๐’† ๐’‘๐’“๐’†๐’”๐’”๐’† ๐’“รฉ๐’–๐’๐’Š๐’” ๐’‚๐’– ๐’”๐’†๐’Š๐’ ๐’…๐’– ๐‘ช๐’๐’–๐’ƒ ๐’…๐’†๐’” ๐’‹๐’๐’–๐’“๐’๐’‚๐’๐’Š๐’”๐’•๐’†๐’” ๐’†๐’• ๐’„๐’๐’Ž๐’Ž๐’–๐’๐’Š๐’„๐’‚๐’•๐’†๐’–๐’“๐’” ๐’†๐’ ๐’๐’–๐’•๐’“๐’Š๐’•๐’Š๐’๐’ ๐’†๐’• ๐’”รฉ๐’„๐’–๐’“๐’Š๐’•รฉ ๐’‚๐’๐’Š๐’Ž๐’†๐’๐’•๐’‚๐’Š๐’“๐’† (#๐‘ช๐‘ฑ๐‘ช๐‘ต_๐‘บ๐‘จ), ๐’…๐’† ๐’“๐’†๐’‘๐’“รฉ๐’”๐’†๐’๐’•๐’‚๐’๐’•๐’” ๐’…๐’†๐’” ๐’…๐’Š๐’“๐’†๐’„๐’•๐’Š๐’๐’๐’” ๐’…๐’† ๐’„๐’๐’Ž๐’Ž๐’–๐’๐’Š๐’„๐’‚๐’•๐’Š๐’๐’ ๐’…๐’† ๐’Ž๐’Š๐’๐’Š๐’”๐’•รจ๐’“๐’†๐’”, ๐’—๐’๐’๐’• ๐’”๐’Š๐’๐’๐’๐’๐’๐’†๐’“ ๐’๐’†๐’” ๐’“รฉ๐’ˆ๐’Š๐’๐’๐’” ๐’…๐’– ๐‘บ๐’–๐’…-๐’๐’–๐’†๐’”๐’•, ๐’…๐’†๐’” ๐‘ฏ๐’‚๐’–๐’•๐’”-๐‘ฉ๐’‚๐’”๐’”๐’Š๐’๐’”, ๐’…๐’– ๐‘ช๐’†๐’๐’•๐’“๐’† ๐’†๐’• ๐’…๐’– ๐‘ช๐’†๐’๐’•๐’“๐’†-๐’๐’๐’“๐’….
 
Cette caravane dรฉbutรฉe ร  Gaoua ce mardi 9 juillet vise ร  รฉvaluer le niveau d’appropriation par les acteurs et les populations de la fortification des aliments de grande consommation au Burkina Faso.
 
La premiรจre journรฉe a consistรฉ pour les caravaniers, ร  faire une descente terrain respectivement au niveau de la Direction rรฉgionale de la Santรฉ et de l’Hygiรจne publique (DRSHP), au gouvernorat, ร  la Direction rรฉgionale de l’รฉducation prรฉscolaire, primaire et non formelle, et au sein de l’association “Nanwin-Palรฉ”, spรฉcialisรฉe dans la transformation de produits alimentaires.
 
La caravane s’inscrit dans le cadre de la lutte contre les carences en micro nutriments et est organisรฉe par le CJCN-SA, en collaboration avec l’Alliance nationale pour la fortification (ANF).
 
Il s’agira pour les femmes et hommes de media lors de cette caravane, de rencontrer, d’une part, les directeurs rรฉgionaux de la santรฉ, ceux de l’รฉducation, de l’action sociale afin de mesurer leur niveau de comprรฉhension de la fortification des aliments, mais aussi d’identifier les goulots d’รฉtranglement et sur la nรฉcessitรฉ de prendre en compte les aliments fortifiรฉs dans l’acquisition des vivres pour les cantines scolaires, les Personnes dรฉplacรฉes internes (PDI) ainsi que les restaurations collectives.
 
Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

D’autre part, il sera question de rencontrer les autoritรฉs politiques, coutumiรจres et religieuses pour les mรชmes raisons, notamment pour leur implication dans la promotion des bonnes pratiques en matiรจre de consommation des aliments fortifiรฉs.
 
Le Gouverneur de la rรฉgion du Sud-ouest, Boureima Savadogo a quant ร  lui, a soulignรฉ la prรฉoccupation rรฉelle dans sa rรฉgion en matiรจre de nutrition, et ce malgrรฉ l’excรฉdent alimentaire enregistrรฉ dans la localitรฉ. Il a sollicitรฉ les femmes et hommes de mรฉdias de contribuer ร  une sensibilisation pouvant contribuer ร  changer les comportements au sein de la communautรฉ, pour le bonheur, notamment des femmes enceintes et des enfants.
 
Si le reprรฉsentant du Directeur rรฉgional de la Santรฉ et de l’Hygiรจne publique du Sud-ouest, Dr Ali Sogli reconnait l’existence d’un cadre rรฉgional multisectoriel spรฉcialisรฉ dans les questions de nutrition, celui-ci a cependant dรฉplorรฉ des difficultรฉs liรฉes notamment ร  une absence de tenue de concertation de ce cadre rรฉgional multisectoriel de nutrition et un dรฉfaut de capacitation de l’ensemble des collaborateurs pour participer aux contrรดles sur la sรฉcuritรฉ sanitaire des aliments sur le terrain.
 
Les aliments de grande consommation concernรฉs par la fortification en micro nutriments au Burkina Faso sont la farine tendre du blรฉ qui doit รชtre enrichie en fer, l’huile qui doit รชtre enrichie en vitamine A, ainsi que l’iode pour le sel de mรฉnage.
 
En rappel, selon un rapport de l’UNICEF en date de 2021, chaque annรฉe au Burkina Faso, la malnutrition coรปte ร  l’รฉconomie nationale environ 3 milliards et demi de francs CFA en soins de santรฉ et en perte de productivitรฉ avec 26 000 dรฉcรจs d’enfants de moins de cinq ans.
Les prochaines รฉtapes conduiront les caravaniers dans la rรฉgion des Hauts-Bassins, du Centre et du Centre-Nord.
Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiรฉe.