PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Intégration dans l’espace CEDEAO : Des recueils de textes sur la libre circulation en cours de validation

111

A travers la direction générale de l’intégration africaine, le ministère des Affaires Etrangères de la Coopération Régionale et des Burkinabè de l’Extérieur organise du 13 au 16 novembre 2023 à Ziniaré, région du plateau central, un atelier portant sur l’examen et la validation d’un recueil de textes sur la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO.

Recenser et Regrouper de façon chronologique et exhaustive tous les textes afférents en matière de libre circulation des personnes et des biens de la CEDEAO, afin de les faire paraitre dans un recueil c’est le but de cet atelier. L’activité permettra aussi aux participants de produire un prospectus sur les conditions d’entrée et de séjour au Burkina Faso.

A cet effet, l’ambassadeur Issa BORO, secrétaire général du ministère des affaires étrangères de la coopération régionale et des burkinabè de l’extérieur a souligné qu’au regard des enjeux liés à l’examen du domaine régi par les textes, les participants sont exhortés à s’impliquer activement pour un bon déroulement des travaux.

La mise en œuvre des politiques d’intégration est l’une des attributions du ministère en charge des Affaires étrangères, a renseigné la directrice générale de l’intégration africaine Madame Bernadette Conrad NIKIEMA/TAPSOBA.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Au regard des enjeux liés à l’examen du domaine régi par les textes, les participants devront s’impliquer pour un bon résultat

« Nous sommes en partenariat avec certaines structures (les écoles de gendarmerie et de police) dans le cadre de la mise en œuvre de la libre circulation des personnes et des biens. Mais il nous est revenu une méconnaissance des textes par ces structures. Ainsi, mettre à leur disposition ces textes à travers ce recueil les permettra de bien s’approprier davantage les documents sur la libre circulation des personnes et des biens. Ce qui leur pourra les aider à mieux faire le travail de contrôle sur le terrain », a-t-elle soutenu.

Dès la validation des textes, une cérémonie officielle de présentation des documents aux autorités est en prescience et ces documents seront ensuite mis à la disposition des différents acteurs et communautés en charge de l’application des textes.

Hadéja KEITA

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.