PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Journée mondiale de la santé mentale : 3 958 patients améliorés sur 4 827 patients reçus au Burkina Faso au premier semestre de 2023,selon Médecins Sans Frontières

60

Chaque 10 octobre est célébrée la journée mondiale de la santé mentale à travers le monde. Pour l’occasion, l’organisation médicale Médecins Sans Frontières (MSF) a tenu une rencontre d’échanges avec les professionnels des médias, le mardi 10 octobre 2023 à Ouagadougou. Selon Médecins sans Frontières ce sont 4 827 patients qui ont été reçus au premier semestre de 2023. Et sur ce chiffre, 3 958 patients ont vu leurs états s’améliorer, soit 82%.

« La santé mentale : un droit humanitaire et universel », c’est sous ce thème qu’est célébrée la journée mondiale de la santé mentale pour cette année 2023 dans le monde. L’occasion faisant le larron, Médecins Sans Frontières a voulu marquer d’une pierre blanche la célébration au Burkina Faso. Pour rendre l’utile à l’agréable, l’organisation a tenu une rencontre avec les professionnels des médias sur la question.

A cet effet, selon le premier responsable de l’organisation au Burkina Faso, Aimé Makiméré, « l’objectif de la présente rencontre avec la presse est de montrer l’importance de cette thématique qui prend de plus en plus de l’ampleur dans les pays en conflits et dans les pays développés ». Il a aussi souligné que l’objectif est de profiter du canal de la presse pour tirer la sonnette d’alarme afin que des moyens puissent être mis dans la lutte contre ces maladies.

Selon Aimé Makiméré, « Médecins Sans Frontières travaillent dans des contextes où le niveau de la prise en charge des troubles mentaux et des problèmes psychosociaux est extrêmement faible ». D’où la nécessité de rendre disponible les traitements partout dans le monde afin de pouvoir permettre au plus vulnérables d’en bénéficier.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Pour le compte du premier semestre 2023, avance-t-il, au niveau de Médecins Sans Frontières, ce sont 4 827 patients qui ont été reçus et 3 958 patients ont vu leurs états s’améliorer soit 82% des patients reçus.

Avec la crise sécuritaire que traverse le Burkina avec son lot de déplacés internes, la question de la santé mentale mérite une attention particulière. Selon Médecins Sans Frontières qui cite l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les troubles mentaux dans les populations adultes touchées par les conflits sont passés de 3% à 17 voire 20%. L’urgence de la situation est donc évidente si l’on s’en tient aux propos de la responsable de la santé mentale au sein de MSF, Estelle Metsago.

En rappel, au cours du premier semestre de l’année 2023, à Médecins sans frontières, ce sont au total 61 203 prises en charges du paludisme qui sont faites. 80 819 consultations prénatales, 20 976 prises en charge psychologiques. 115 803 consultations des enfants de moins de 5 ans et plus de 323 000 consultations tout âge confondu. Médecins sans frontières intervient dans 60 pays à travers le monde depuis 1971. Son intervention au Burkina Faso est vieille de 25 ans.

 

                                                                                                                            Wahabo MANDE

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.