PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Justice: Un commandant de l’armée trouve la mort au cours de son arrestation

167

Le parquet militaire de Ouagadougou dit avoir appris qu’un incident a entraîné la mort du Commandant Ismaël Touhogobou, officier des forces armées nationales, dans le quartier Gounghin, suite à une interpellation aux environs de 7 h ce dimanche 8 octobre 2023, l’interpellation aurait mal tourné », selon le parquet.

Le Commandant Ismaël Touhogobou faisait « l’objet d’un mandat d’amener en relation avec la tentative d’atteinte à la sûreté de l’État », selon du parquet militaire. C’est au cours de son interpellation que l’intéressé voulant s’opposer « aurait fait usage de son arme, blessant un élément de l’équipe d’interpellation qui a été admis dans un centre de santé pour des soins appropriés », peut-on lire dans le communiqué du parquet militaire.

L’incident a entraîné la mort du Commandant Ismaël Touhogobou, officier des forces armées nationales, informe le procureur militaire qui indique que « le parquet s’est immédiatement transporté sur les lieux, en compagnie de la Police judiciaire, de la police scientifique et technique de la Gendarmerie Nationale, de l’officier de Garnison de Ouagadougou et d’un médecin pour les constatations d’usage ».

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf


À l’issue desdites constatations, poursuit le parquet militaire, le corps du regretté a été enlevé par les pompes funèbres militaires et « une enquête a été immédiatement ouverte pour élucider les circonstances de cet incident ».

                                                                                                                                               Wahab MANDE

 

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.