PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Kourittenga : 18 nouveaux chefs coutumiers couronnés

207

Sa Majesté Naaba Yemdé le Kourit-Yir-Soaba, a couronné, le samedi 25 mai 2024, 18 nouveaux chefs coutumiers, dans la cour royale de Koupèla. La cérémonie a connu la présence des populations de leurs ressorts respectifs.


La cour royale de Koupéla a refusé du monde, le samedi 25 mai 2024, à l’occasion de la cérémonie initiée pour une trentaine prétendants venus de diverses localités, à la recherche du « bonnet ancestral ».


L’après-midi a été consacré aux rituels pour distinguer les personnes parmi la trentaine qui auront le privilège d’accéder au cercle de la chefferie coutumière.
Au terme de différentes démarches pour la distinction, 18 prétendants ont bénéficié officiellement du privilège de chef coutumier.


Selon le Napam-boum Naaba, l’un des ministres de sa Majesté, cette initiative vise à trouver en chaque localité un garant compétent au service de la chefferie coutumière.


« Vous savez qu’un seul doigt ne ramasse pas la farine. C’est en étant unis que nous pouvons atteindre nos objectifs. Nous sommes tous satisfaits de cette initiative, car un village sans dirigeant peut sombrer dans le désordre, ce qui peut nuire au développement de la communauté », a-t-il déclaré.


Surtout en cette période de grande inquiétude, a ajouté le Napam-boum Naaba, les dirigeants jouent un rôle crucial afin d’apaiser certaines situations dans les localités respectives.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf


« Désormais, plusieurs villages qui n’avaient pas de chefs coutumiers en disposent maintenant», a-t-il indiqué.
Pour lui, chaque nouveau chef connaît ses responsabilités et doit pleinement jouer son rôle pour atteindre les objectifs fixés.


« Avant de bénéficier de ce privilège, chacun d’eux s’est fait accompagner par des anciens et des jeunes de sa localité pour venir saluer Sa Majesté. Cela montre qu’ils sont déjà conscients des tâches qui leurs sont réservées », a laissé entendre le ministre de sa Majesté.


Selon lui, le pouvoir qu’ils ont reçu ne signifie pas qu’ils sont au-dessus de leur communauté, mais qu’ils doivent s’engager à servir la population pour mieux gérer et contribuer au développement de leur localité au bonheur des communautés. Ils sont là pour jouer à la médiation sur certaines situations à leur niveau sans l’intervention de sa Majesté Naaba Yemdé.
Le Napam-boum Naaba a également encouragé les concurrents qui n’ont eu le privilège à collaborer avec les nouveaux pour une gestion efficace de leurs localités respectives.


«J’invite les concurrents, une fois de retour chez eux, à collaborer avec les nouveaux chefs et les soutenir dans la gestion de leur communauté», a-t-il ajouté.
Les nouveaux chefs sont appelés à travailler en étroite collaboration avec les communautés pour le développement harmonieux des localités.


Rendez-vous est donc donné pour l’année prochaine.

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.