PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Ligue des champions : le PSG fait couler le Barca

439

Kylian Mbappé et Ousmane Dembélé, l’un en finisseur opportuniste et l’autre en détonateur, ont une nouvelle fois été déterminants pour permettre au PSG de renverser le FC Barcelone mardi soir en quart de finale retour de la Ligue des champions. Passé à côté de son match aller alors qu’il avait prévenu qu’il « n’allait pas se cacher », Mbappé ne s’est pas beaucoup plus montré au retour. Mais comme en huitième de finale face à la Real Sociedad, la star de l’équipe de France a signé un doublé (61e s.p, 89e) pour envoyer son équipe en demi-finales, avec ses septièmes et huitièmes réalisations de la saison en C1, après avoir à nouveau bataillé pour se sortir des griffes des défenseurs barcelonais.

Positionné dans l’axe et non sur son aile gauche, où il avait peiné à déborder son coéquipier en sélection Jules Koundé la semaine dernière au Parc des Princes, c’est cette fois sur Pau Cubarsi et Ronald Araujo que Mbappé a buté.

Son travail a néanmoins été précieux, et a ouvert des espaces à Dembélé et Barcola, qui a provoqué l’expulsion d’Araujo, tournant du match alors que le Barça menait 1-0 après l’ouverture du score de Raphinha (12e), double buteur à l’aller.

 

– Dembélé renverse tout, Mbappé finit le travail –

Et comme mardi dernier au Parc des Princes, ce n’est pas Mbappé mais Dembélé qui a sonné la révolte pour son retour à Barcelone, où il a été accueilli… par des insultes.

Sifflé à chaque prise de balle, l’ex-Blaugrana (2017-2023) a d’abord été brouillon, comme souvent, ce qui lui vaut des critiques parfois dures dans la presse comme c’était le cas pendant ses années barcelonaises.

Il s’est efforcé ensuite d’apporter le déséquilibre par ses qualités de dribble et de passe sur l’aile droite de l’attaque parisienne, avant de relancer complètement les siens dans la rencontre.

Bien placé au second poteau sur un bon centre de Bradley Barcola, le N.10 du PSG, recruté l’été dernier pour une cinquantaine de millions d’euros en provenance du club catalan, n’a pas tremblé au moment de conclure en force du pied droit sous la barre de son ancien capitaine Ter Stegen (41e, 1-1).

Ce but n’était que son troisième sous les couleurs parisiennes, le deuxième contre son ancienne équipe après sa réalisation au match aller. Mais contrairement au match du Parc, où il avait provoqué la colère de ses anciens supporters pour avoir célébré les bras en croix, il a cette fois contenu un peu sa joie.

L’international français, toujours aussi habile des deux pieds, a même frôlé le doublé juste avant la mi-temps, sa volée du droit frôlant le poteau alors que le stade entier avait retenu son souffle (45e+2).

Dans son style caractéristique, l’ancien Rennais a poussé Joao Cancelo à la faute pour offrir le pénalty du break à Mbappé (61e, 3-1), serein devant Ter Stegen.

Une manière pour Dembélé, traité « d’ingrat » par la presse catalane pour avoir souhaité quitter un club qui l’a soutenu même dans les moments difficiles, de rappeler à ses anciens supporters qu’il reste l’un des joueurs les plus difficiles à marquer en un contre un.

« C’est l’un des joueurs les plus constants et réguliers. Il peut déborder, faire des passes décisives, nous aider en défense, créer de l’espace. C’est l’une des meilleures recrues de la saison et un joueur vital pour nous », répète à l’envi Luis Enrique, évoquant aussi « un spectacle permanent ».

Dembélé, sorti sous les sifflets à la 88e minute, l’ex-ailier de Dortmund, qu’il retrouvera en demi-finale, a accueilli avec un grand sourire le trophée d’homme du match.

« Je ne vais pas changer mon jeu pour des sifflets, je suis rester concentré. J’ai marqué, obtenu un pénalty, je suis content de ma performance », a-t-il commenté devant la caméra de Canal+.

Kylian Mbappé est resté lui sur la pelouse jusqu’au coup de sifflet final pour profiter des espaces laissés par les Catalans, partis à l’abordage. Il l’a fait avec sang froid en suivant bien une double-parade de Ter Stegen sur un contre fulgurant (89e, 4-1) pour s’offrir un doublé et refermer le match.

Avec AFP

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

 
Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.