PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

L’unité spéciale d’intervention des Eaux et forêts dissoute

509
Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé ce mercredi, le Conseil des ministres qui a examiné et adopté des dossiers importants au titre de plusieurs départements ministériels, selon le ministre d’Etat, Porte-parole du gouvernement, Jean Emmanuel OUEDRAOGO.
 
 
Au titre du ministère de l’Environnement, de l’Eau et de l’Assainissement, une communication orale a été faite au Conseil sur la dissolution de l’Unité spéciale d’intervention des Eaux et forêts à la suite d’un mouvement d’humeur d’une partie de l’unité, le 21 février dernier à la Direction générale des Eaux et forêts.
Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

« Cette unité a été mandatée pour une opération de sécurisation dans la région des Hauts-Bassins. Des instructions ont été données pour qu’elle replie sur un autre site dans le Centre-ouest. L’unité a opposé une fin de non-recevoir. Elle a donc été sommée de regagner Ouagadougou. Une fois dans la capitale, elle a pris en otage, le Directeur général des Eaux et forêts en empêchant toute sortie. Après moults tractations, l’unité a été désarmée », a expliqué le ministre Roger BARO.
 
Pour lui, les faits constatés sont très graves et inadmissibles selon le règlement de discipline générale des Eaux et forêts. Le Conseil a donc décidé de la dissolution de l’Unité. Les 165 éléments qui sont rentrés en mouvement, a dit M. BARO, seront sanctionnés conformément aux textes.
 
En rappel, l’unité spéciale d’intervention des Eaux et forêts a été mise en place en 2023, puis rendue opérationnelle à partir du deuxième semestre de la même année avec un effectif de 250 hommes.
 
Direction de la Communication de la Présidence du Faso
Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.