PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Lutte contre la Fraude : 1000 véhicules en situations irrégulières identifiés

334

La Coordination Nationale de Lutte contre la Fraude (CNLF) a tenu une conférence ce lundi 30 𝑎𝑣𝑟𝑖𝑙 2024 à 𝑂𝑢𝑎𝑔𝑎𝑑𝑜𝑢𝑔𝑜𝑢 pour dénoncer des pratiques frauduleuses sur des questions de fausses déclarations opérées par des individus, entre les actes de dédouanement et d’immatriculation de véhicules.

𝑳𝒂 𝑪𝒐𝒐𝒓𝒅𝒊𝒏𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 𝑵𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏𝒂𝒍𝒆 𝒅𝒆 𝑳𝒖𝒕𝒕𝒆 𝒄𝒐𝒏𝒕𝒓𝒆 𝒍𝒂 𝑭𝒓𝒂𝒖𝒅𝒆 𝒆𝒔𝒕 𝒄𝒉𝒂𝒓𝒈𝒆́𝒆 𝒅𝒆 𝒍’𝒆𝒙𝒆́𝒄𝒖𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒅𝒆 𝒍𝒂 𝒑𝒐𝒍𝒊𝒕𝒊𝒒𝒖𝒆 𝒏𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏𝒂𝒍𝒆 𝒅𝒆 𝒍𝒖𝒕𝒕𝒆 𝒄𝒐𝒏𝒕𝒓𝒆 𝒍𝒂 𝑭𝒓𝒂𝒖𝒅𝒆 𝒇𝒊𝒔𝒄𝒂𝒍𝒆, 𝒅𝒐𝒖𝒂𝒏𝒊𝒆̀𝒓𝒆, 𝒆́𝒄𝒐𝒏𝒐𝒎𝒊𝒒𝒖𝒆 𝒆𝒕 𝒆𝒏𝒗𝒊𝒓𝒐𝒏𝒏𝒆𝒎𝒆𝒏𝒕𝒂𝒍𝒆 𝒅𝒆́𝒇𝒊𝒏𝒊𝒆 𝒑𝒂𝒓 𝒍𝒆 𝑮𝒐𝒖𝒗𝒆𝒓𝒏𝒆𝒎𝒆𝒏𝒕. « C’est fort de ces dispositions règlementaires que la CNLF intervient sur plusieurs fronts grâce à la diligence de nos structures partenaires et à la collaboration des burkinabè épris d’équité, de justice et de paix. », a indiqué le 𝐷𝑟 𝑌𝑣𝑒𝑠 𝐾𝐴𝐹𝐴𝑁𝐷𝑂, 𝐶𝑂𝑂𝑅𝐷𝑂𝑁𝑁𝐴𝑇𝐸𝑈𝑅 𝑁𝐴𝑇𝐼𝑂𝑁𝐴𝐿 𝐷𝐸 𝐿𝑈𝑇𝑇𝐸 𝐶𝑂𝑁𝑇𝑅𝐸 𝐿𝐴 𝐹𝑅𝐴𝑈𝐷𝐸.

Dans son discours il a révélé qu’après l’importation des véhicules auprès des services douaniers, il se trouve des usagers qui, sur la base de manipulations infographiques, parviennent à modifier des déclarations de sel, engrais, huile alimentaire, herbicides, marchandises diverses… « Cette manipulation vise à faire correspondre les caractéristiques des véhicules en leur possession sur les déclarations afin de faire croire qu’il s’agit d’une opération régulière de dédouanement.

Avec ce nouveau document falsifié, ils arrivent à s’octroyer une immatriculation qui est certes légale puisque délivré par le ministère des Transports, mais malheureusement ces véhicules n’ont pas fait l’objet de dédouanement c’est-à-dire les recettes n’ont pas été payées dans les caisses de l’Etat » , a laissé entendre le coordonnateur.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

L’opération a donc permis à la coordination d’identifier plus de mille (1000) véhicules dans cette situation irrégulière.

A cet effet, le Dr Yves Kafando a déclaré que tous les propriétaires des véhicules saisis vont devoir régulariser leur situation, en sus des amendes qui leurs seront appliquées au profit de la nation entière.

Par ailleurs, il  a précisé que des recommandations seront faites et adressées à l’autorité compétente qui en déciderait de la nouvelle conduite à tenir pour optimiser les recouvrements dus.

 

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.