PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Qualitรฉ de l’alimentation de rue au Burkina Faso : un diagnostic lancรฉ

99
๐’รฉ๐œ๐ฎ๐ซ๐ข๐ญรฉ ๐ฌ๐š๐ง๐ข๐ญ๐š๐ข๐ซ๐ž ๐๐ž๐ฌ ๐š๐ฅ๐ข๐ฆ๐ž๐ง๐ญ๐ฌ ๐๐ž ๐ซ๐ฎ๐ž : ๐ฅ๐ž ๐๐ข๐š๐ ๐ง๐จ๐ฌ๐ญ๐ข๐œ ๐๐ž ๐ฅ๐š ๐ซ๐ž๐ฌ๐ญ๐š๐ฎ๐ซ๐š๐ญ๐ข๐จ๐ง ๐๐ž ๐ซ๐ฎ๐ž ๐ž๐ญ ๐ฅ’รฉ๐ฅ๐š๐›๐จ๐ซ๐š๐ญ๐ข๐จ๐ง ๐๐ž ๐๐จ๐œ๐ฎ๐ฆ๐ž๐ง๐ญ๐ฌ ๐๐ž ๐ซรฉ๐Ÿรฉ๐ซ๐ž๐ง๐œ๐ž ๐ฅ๐š๐ง๐œรฉ๐ฌ ๐š๐ฎ ๐๐ฎ๐ซ๐ค๐ข๐ง๐š ๐…๐š๐ฌ๐จ
๐‘ช๐’† ๐’Ž๐’‚๐’“๐’…๐’Š 2 ๐’‹๐’–๐’Š๐’๐’๐’†๐’• 2024 ๐’”’๐’†๐’”๐’• ๐’•๐’†๐’๐’– ร  ๐‘ถ๐’–๐’‚๐’ˆ๐’‚๐’…๐’๐’–๐’ˆ๐’๐’–, ๐’’๐’‚๐’•๐’†๐’๐’Š๐’†๐’“ ๐’๐’‚๐’•๐’Š๐’๐’๐’‚๐’ ๐’…๐’† ๐’๐’‚๐’๐’„๐’†๐’Ž๐’†๐’๐’• ๐’…๐’– ๐’…๐’Š๐’‚๐’ˆ๐’๐’๐’”๐’•๐’Š๐’„ ๐’…๐’† ๐’๐’‚ ๐’“๐’†๐’”๐’•๐’‚๐’–๐’“๐’‚๐’•๐’Š๐’๐’ ๐’…๐’† ๐’“๐’–๐’† ๐’†๐’• ๐’’รฉ๐’๐’‚๐’ƒ๐’๐’“๐’‚๐’•๐’Š๐’๐’ ๐’…๐’† ๐’…๐’๐’„๐’–๐’Ž๐’†๐’๐’•๐’” ๐’…๐’† ๐’“รฉ๐’‡รฉ๐’“๐’†๐’๐’„๐’†, ๐’๐’“๐’ˆ๐’‚๐’๐’Š๐’”รฉ ๐’‘๐’‚๐’“ ๐’๐’† ๐‘บ๐’†๐’„๐’“รฉ๐’•๐’‚๐’“๐’Š๐’‚๐’• ๐’•๐’†๐’„๐’‰๐’๐’Š๐’’๐’–๐’† ๐’‘๐’๐’–๐’“ ๐’๐’‚ ๐’๐’–๐’•๐’“๐’Š๐’•๐’Š๐’๐’ (#๐‘บ๐‘ป_๐‘ต๐‘ผ๐‘ป) ๐’†๐’ ๐’„๐’๐’๐’๐’‚๐’ƒ๐’๐’“๐’‚๐’•๐’Š๐’๐’ ๐’‚๐’—๐’†๐’„ ๐’”๐’†๐’” ๐’‘๐’‚๐’“๐’•๐’†๐’๐’‚๐’Š๐’“๐’†๐’”, ๐’๐’๐’•๐’‚๐’Ž๐’Ž๐’†๐’๐’• ๐’๐’‚ ๐‘ญ๐‘จ๐‘ถ.
 
Cet atelier national a rรฉuni plusieurs participants issus des collectivitรฉs, de la Ligue des consommateurs, de l’ABNORM, de l’ANSSEAT, de la plateforme One Health, ainsi que d’autres acteurs de la chaรฎne des interprofessions bรฉtail, soja, manioc, dolo etc.
 
Avec pour objectif de partager la mรฉthodologie de l’intervention, ร  travers notamment la dรฉfinition de l’alimentation de rue, la ville pilote et catรฉgorie d’acteurs et d’activitรฉs ainsi que le plan de travail, cet atelier national de diagnostic de la restauration de rue et l’รฉlaboration de documents de rรฉfรฉrence est destinรฉ aux services d’inspection et aux acteurs privรฉs de la restauration de rue au Burkina Faso. Il s’inscrit dans le cadre du Projet global de renforcement des capacitรฉs en matiรจre de rรฉponse aux urgences sanitaires des aliments.
 
Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Aprรจs avoir fait savoir que l’objectif de cette activitรฉ est de lancer une รฉtude diagnostique sur la qualitรฉ, la disponibilitรฉ, l’accessibilitรฉ et les coรปts รฉconomiques de l’alimentation de rue au Burkina Faso, Dr Ella Compaorรฉ, par ailleurs ST-NUT, a poursuivi en relevant que 2/3 des travailleurs ou les personnes รฉvoluant dans le secteur informel mangent dehors. ร€ cet effet, il รฉtait judicieux selon elle, de tester leur dispositif en matiรจre d’alimentation de rue.
 
Dr Ella Compaorรฉ a expliquรฉ en outre que, lors de l’atelier, il a รฉtรฉ question, notamment d’exposer la mรฉthodologie de travail, le choix des aliments sur lesquels l’enquรชte va se baser, ร  savoir le riz sauce, les viandes grillรฉes ainsi que les jus locaux (bissap, zom-koom, gnanmakou, etc.), avec en toile de fond l’amรฉlioration de la santรฉ des populations.
En rappel, environ 60 ร  70% des populations dans les milieux urbains s’alimentent dans la rue. Ce projet global de renforcement des capacitรฉs en matiรจre de rรฉponse aux urgences sanitaires des aliments, destinรฉ ร  prรฉvenir les maladies, est financรฉ essentiellement par le grand Duchรฉ de Luxembourg. Le projet s’รฉtalera sur 4 ans et concerne trois pays, ร  savoir le Burkina Faso, le Mali et le Sรฉnรฉgal.
Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiรฉe.