PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Réformes de la Transition : le Président de l’Assemblée législative de la Transition  fait le point au Premier ministre

68

Le Président de l’Assemblée législative de Transition (ALT), Dr Ousmane Bougouma a remis au premier ministre, Apollinaire Kyelem de Tambela le lundi 9 octobre 2023, le rapport général des « Journées d’échanges avec les forces vives des régions sur les réformes politiques, institutionnelles et administratives de la transition».

A sa sortie d’audience, le président de l’ALT d’emblée circonscrit le cadre de sa rencontre avec le chef du gouvernement. « C’est suite à la présentation du Plan d’actions pour la stabilisation et le développement que les membres de l’Assemblée législative de Transition ont rencontré les Forces vives des régions et des provinces du pays », a expliqué Dr Ousmane Bougouma.

Cette démarche selon lui, vise à prendre en compte les propositions et les attentes des populations sur la question des réformes. A cet effet, ce sont vingt-un réformes qui ont été présentées aux forces vives en vue de recueillir leurs avis et propositions, fait-il savoir.

Aux dires du président de l’ALT, le rapport remis au chef du gouvernement concerne les aspects politiques, administratifs et institutionnels. A l’écouter, en plus des vingt-un réformes présentées, la population a proposé vingt-cinq autres réformes concernant les domaines de l’éducation,  du social, de la santé, del’environnement  et de la famille.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

« Ces réformes proposées par les Forces vives, nous les avons juste compilées et établi un rapport général que nous avons transmis au Premier ministre. Nous n’adoptons pas les lois pour nous-mêmes. Nous les adoptons pour notre population. Et si nous voulons que la population respecte les lois, il faut que nous tenions compte de leurs préoccupations, de leurs propositions et c’est ce que nous avons fait et nous avons transmis au gouvernement pour en tenir compte », a signifié Dr Bougouma.

Par ailleurs, précise-t-il, les forces vives ont donné pour chaque réforme, leurs points de vue afin que le gouvernement tienne compte des attentes des populations dans le cadre de ces réformes envisagées.

Selon Dr Ousmane Bougouma, la population manifeste le vœu d’adoption d’une nouvelle constitution issue de nos valeurs traditionnelles. «  Je prends par exemple sur la question de la constitution. Nous avons demandé à la population, est ce qu’il faut une nouvelle constitution ? Sur ce point, 84% de la ceux qui ont été consultés ont estimé qu’il nous faut une nouvelle constitution. Mais quelle nouvelle constitution ? La population a estimé que la nouvelle constitution doit refléter nos valeurs traditionnelles », a-t-il fait savoir.

 

                                                                                                                  Wahab MANDE

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.