PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Retrait de la CEDEAO : Le chef de l’Etat burkinabè affirme que l’AES n’a absolument rien à envier aux autres

99

3 jours après les décisions du Mali, du Burkina Faso et du Niger de quitter sans délai la CEDEAO, le président de la transition du Burkina parle des conditions de la rupture, de l’alliance des Etats du Sahel (AES), de la situation sécuritaire dans la sous région, des relations avec la Russie et avec la France. Une interview exclusive sans tabous menée par le journaliste Camerounais Alain Foka.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Les Etats de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) n’ont rien à envier aux autres Etats, notamment en termes de ressources naturelles, a indiqué le président de la transition, le capitaine Ibrahim Traoré, soulignant que ces Etats sont en train de tout faire pour ne rien importer en ce qui concerne les produits agricoles.

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.