PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Secteur informel : L’insertion professionnelle des jeunes préoccupe le gouvernement

143

L’insertion professionnelle des jeunes a été au centre d’une rencontre ce 13 novembre 2023 entre le chef de l’État et le Conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso.

Les membres du conseil, accompagnés du ministre en charge de la jeunesse, Boubakar SAVADOGO, ont discuté avec le Chef de l’État de la problématique de l’insertion socioprofessionnelle des jeunes.
D’après les explications du ministre des Sports, de la Jeunesse et de l’Emploi, Boubakar SAVADOGO, les échanges ont porté sur le “placement en position de stage des jeunes dans les entreprises du secteur informel”.

Par ailleurs, Boubakar SAVADOGO n’a pas manqué de souligner le souhait du président qui veut que les jeunes apprennent rapidement des métiers pour rentrer plus facilement dans le monde du travail, suite à l’appel du chef de l’État, le 17 janvier dernier à l’Université Joseph KI-ZERBO.
« Nous avons beaucoup de jeunes diplômés aujourd’hui, qui ont du mal à s’insérer dans le monde du travail ; et il y a des entreprises du secteur informel qui sont disposées à les recevoir pour leur permettre de comprendre le milieu économique de notre pays », a laissé entendre le ministre SAVADOGO.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Aujourd’hui, l’initiative enregistre plus de 3000 demandes de stages dans les entreprises du secteur informel, sur une prévision de 200 jeunes à placer en position de stage.

Cette initiative permettra à beaucoup d’entre eux, surtout diplômés de faire une immersion dans le monde du travail au sein de plusieurs entreprises du secteur informel, a indiqué le président du Conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso, Salifou NIKIEMA.

Hadeja KÉÏTA

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.