PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Terrorisme : Des complices dont des mineurs arrêtés

390

Dans les zones de Fada N’Gourma et de Tenkodogo, plus de 280 personnes qui s’adonnaient à des activités de contrebande de vivres, de carburant, de pièces détachées et de bétail même dans les localités où sévissent les groupes armés terroristes ont été mis aux arrêts par la 6 légion de gendarmerie.

La Gendarmerie nationale du Burkina Faso a mené une vaste opération du 18 au 21 novembre 2023 dans le cadre de la lutte contre les sources de financement des Groupes Armés Terroristes.

Selon un communiqué de presse parvenu le lundi 4 Décembre 2023, matin à l’AIB, durant cette période les Groupements de Gendarmerie Départementale de Fada et de Tenkodogo, relevant de la 6° Légion de Gendarmerie, ont conduit simultanément des opérations de lutte contre les trafics de stupéfiants, la contrebande des hydrocarbures, ainsi que toutes les autres formes de trafics.

D’après la même source, les pandores suspectent certains commerçants véreux de complicité avec des terroristes.

En effet malgré, les mesures prises, ces derniers continuent de rallier certaines localités avec des engins soit pour écouler des vivres, du carburant, des produits prohibés ou des pièces détachées, malgré la présence de Groupes Armés Terroristes dans ces zones qu’ils traversent, affirme la gendarmerie.

Elle fait aussi cas de malfrats qui parviennent à écouler des bétails volés au profit des Groupes Armés Terroristes dans la clandestinité.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Selon le bilan dressé par la gendarmerie, l’opération a permis d’identifier 288 personnes parmi lesquelles neuf 9 mineurs interceptés et confiés à l’Action sociale, 11 véhicules et 25 engins à deux roues saisis.

On compte aussi 1.629 sacs de sésame, cent 111 sacs de mil, des sacs de maïs, avec 150 tricycles saisis.

Font également parties des saisies, 580 litres de carburant, 33 boeufs, 227 petits ruminants, 413 kg de chanvre indien, trois sacs d’amphétamines, des blocs de moteurs, des pièces détachées, des produits pharmaceutiques prohibés et c.

“Les investigations sont toujours en cours et toutes les personnes interpellées pendant cette opération sur qui pèsent des indices graves et concordants de culpabilité d’actes ou de complicité d’actes terroristes seront conduites devant les juridictions compétentes”, assure la gendarmerie nationale du Burkina Faso.

Agence d’information du Burkina

 

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.