PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Vente des mines de Wahgnion et de Boungou : Lilium dépose des requêtes contre Endeavour Mining

105

Dans un communiqué de presse rendu public le lundi 15 avril 2024 à Ouagadougou, Lilium a affiché sa déception et son intention de se défendre contre des déclarations erronées et la dissimulation d’informations relatives à la situation financière et aux capacités d’exploitation des mines d’or de Wahgnion et de Boungou au Burkina Faso, tout en poursuivant ses propres demandes reconventionnelles contre Endeavour pour violation de garantie.

En effet, Lillium a déclaré que le 2 avril 2024, ses filiales Lilium Gold et Lilium Holdings Limited (collectivement « Lilium ») ont déposé leurs réponses et demandes reconventionnelles à l’encontre d’Endeavour Canada Holdings Corporation, une filiale détenue à 100% par Endeavour Mining plc (collectivement « Endeavour »), dans le cadre d’un arbitrage entamé par Endeavour devant la Cour d’arbitrage international de Londres (« LCIA »).

Et selon le communiqué, les demandes reconventionnelles ont porté sur des déclarations erronées et la dissimulation d’informations relatives à la situation financière et aux capacités d’exploitation des mines d’or de Wahgnion et de Boungou au Burkina Faso par le personnel d’Endeavour avant la conclusion d’un contrat de vente et d’achat par les parties, le 29 juin 2023, en relation avec les mines.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Par la suite, Lilium explique avoir reçu des réponses insatisfaisantes de la part de M. de Montessus, et le 4 janvier 2024, lorsqu’Endeavour l’a licencié pour faute grave dans des opérations de cession d’actifs – et en particulier pour « contournement délibéré des contrôles, dissimulation active et déclaration erronée », y compris pour avoir « activement induit en erreur le conseil d’administration et l’équipe de direction par de fausses déclarations répétées et délibérées et la dissimulation d’informations sur une période prolongée » – les soupçons de Lilium selon lesquels la société avait été induite en erreur dans le cadre de la transaction ont semblé être confirmés.

C’est ainsi que, « Le 23 janvier 2024, Lilium a informé Endeavour qu’elle avait pris connaissance de faits susceptibles de donner lieu à des réclamations pour déclarations erronées et violation de garantie (l’« Avis »). Environ cinq semaines après avoir reçu l’Avis, Endeavour a entamé une procédure d’arbitrage devant la LCIA et a demandé un calendrier accéléré ainsi que la formation du tribunal arbitral. Le 6 mars 2024, la LCIA a rejeté la demande de mesures d’urgence d’Endeavour. Lilium considère que les tentatives d’Endeavour de médiatiser ses demandes et soumettre le litige à une procédure d’urgence sont des tentatives transparentes ayant pour but de devancer les graves préoccupations soulevées par Lilium et d’éviter les demandes reconventionnelles pour déclarations erronées et violation de garantie », a précisé le communiqué.

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.