PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Début des assises nationales : les attentes élevées, les résultats très attendus

512

 Les assises nationales, visant à statuer sur la suite à donner à la Transition dirigée par le capitaine Ibrahim Traoré depuis 2022, ont débuté le samedi 25 mai 2024, à la grande salle de conférence de Ouaga 2000. Cet événement doit notamment décider de l’éventuelle prorogation de la Transition.

Ces discussions, qui se dérouleront sur deux jours, représentent une opportunité essentielle pour les forces vives de la nation de faire un bilan des mois écoulés et de déterminer si une suite doit être donnée à la Transition, et si oui, laquelle ?

«À travers les présentes assises, nous avons rendez-vous avec l’histoire. C’est pourquoi il nous faut taire nos querelles pour mettre en commun la richesse de notre diversité, afin de préserver l’essentiel et écrire une nouvelle page de notre histoire, celle d’un peuple qui assure son destin et se donne des orientations claires pour la construction d’une nation forte et résiliente, une nation capable par elle-même de restaurer la paix et la sécurité en vue d’amorcer un réel développement durable, » a déclaré le ministre de l’Administration Territoriale de la Décentralisation et de la Sécurité Émile, Zerbo dans son discours d’ouverture.

Ces assises nationales sont perçues par beaucoup comme une étape déterminante pour l’avenir politique du Burkina Faso.

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Plusieurs centaines d’hommes et de femmes favorables à la Transition en cours ont convergé vers le bâtiment abritant les assises, brandissant des pancartes estampiller, « IB ou rien ! », « cinq de plus pour la Transition », « Transition à vie ». Pour ces partisans, les assises représentent une chance de confirmer ou de redéfinir la direction du pays en cette période critique.

La Transition, selon l’une des exigences de la Charte du 14 octobre 2022, doit prendre fin dans une trentaine de jours, soit le premier juillet prochain. Les assises interviennent donc à un moment critique où le besoin de consolidation des acquis et de définition d’une voie claire vers une stabilité durable s’avère impératif.

Les attentes pour ces moments de réflexion collective sont élevées, et les résultats des délibérations sont attendus…

Avec les Éditions Sidwaya

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.