PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Dengue : une rencontre multi sectorielle pour prévenir une éventuelle épidémie en 2024

32
𝑳𝒆 𝑺𝒆𝒄𝒓é𝒕𝒂𝒊𝒓𝒆 𝒈é𝒏é𝒓𝒂𝒍 𝒅𝒖 𝒎𝒊𝒏𝒊𝒔𝒕è𝒓𝒆 𝒅𝒆 𝒍𝒂 𝑺𝒂𝒏𝒕é 𝒆𝒕 𝒅𝒆 𝒍’𝑯𝒚𝒈𝒊è𝒏𝒆 𝒑𝒖𝒃𝒍𝒊𝒒𝒖𝒆 (𝑺𝑮 𝑴𝑺𝑯𝑷), 𝑫𝒓 𝑰𝒔𝒔𝒂 𝑶𝒖é𝒅𝒓𝒂𝒐𝒈𝒐 𝒂 𝒑𝒓é𝒔𝒊𝒅é 𝒍𝒂 𝒓𝒆𝒏𝒄𝒐𝒏𝒕𝒓𝒆 𝒅’é𝒄𝒉𝒂𝒏𝒈𝒆𝒔 𝒔𝒖𝒓 𝒍𝒆 𝒅𝒊𝒔𝒑𝒐𝒔𝒊𝒕𝒊𝒇 𝒅𝒆 𝒑𝒓é𝒑𝒂𝒓𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒆𝒕 𝒅𝒆 𝒓é𝒑𝒐𝒏𝒔𝒆 à 𝒖𝒏 é𝒗𝒆𝒏𝒕𝒖𝒆𝒍 𝒓𝒆𝒈𝒂𝒊𝒏 𝒅𝒆 𝒇𝒍𝒂𝒎𝒃é𝒆 𝒅𝒆 𝒄𝒂𝒔 𝒅𝒆 𝒅𝒆𝒏𝒈𝒖𝒆 𝒂𝒖 𝑩𝒖𝒓𝒌𝒊𝒏𝒂 𝑭𝒂𝒔𝒐.
 
Il s’agit d’une rencontre que le (SG MSHP) a présidée aux côtés de ses collègues secrétaires généraux ou leurs représentants du ministère en charge de l’environnement, de la communication, des finances, de la recherche, de la sécurité, de l’administration du territoire, des ressources animales du ministère des sports, de One Health.
 
Cette rencontre vise à impliquer l’ensemble des parties prenantes dans la lutte contre la dengue au Burkina Faso, afin de minimiser le risque de survenue d’épidémie ou d’opposer une riposte efficace le cas échéant.
Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Selon Dr Issa Ouédraogo, le ministère en charge de la santé doit anticiper sur une éventuelle épidémie de dengue en 2024 à travers un dispositif multisectoriel à assise communautaire sous la conduite des Présidents de délégations spéciales (PDS) des communes.
 
Ce dispositif va privilégier une préparation de riposte et de prévention de concert avec tous les ministères et les acteurs qui ont un rôle capital à jouer dans la prévention de la dengue dans notre pays, a expliqué Dr Ouédraogo. C’est pourquoi il a invité l’ensemble des acteurs sectoriels à travailler en synergie dans la prévention des cas de dengue et le cas échéant, à limiter au maximum la mortalité due à cette maladie.
 
Cette rencontre d’échanges sur des mesures adéquates en vue de préparer et de répondre à un éventuel regain de flambée de cas de dengue a permis à l’ensemble des acteurs de lutte de formuler des recommandations pour une synergie d’actions de tous les acteurs sectoriels afin d’éviter une épidémie de dengue en 2024.
 
Les participants à la rencontre ont pris l’engagement d’œuvrer en sorte que la riposte soit la plus efficace possible contre la dengue au Burkina Faso.
Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.