PUB- EN HAUT DU SITE -1280 X 265

Enseignement au Burkina : des gendarmes enseignants dans la Boucle du Mouhoun

66

Le Groupes d’action rapide de surveillance et d’intervention (GARSI) de la gendarmerie renforce le rang des enseignants du primaire dans la région de la Boucle du Mouhoun du Burkina, peut-on lire sur la page Facebook de la gendarmerie nationale, publié le lundi 23 octobre 2023.

 

Selon cet écrit, le Groupe d’action rapide de surveillance et d’intervention (GARSI) de la gendarmerie nationale et le détachement militaire installés dans la région de la Boucle du Mouhoun interviennent dans l’enseignement du primaire.

« Dans certaines localités, les cours sont assurés par les enseignants communautaires volontaires », indique le communiqué le service de la communication de la gendarmerie nationale.

Dans ce même communiqué, on peut lire ceci : «  en attendant l’arrivée d’un enseignant dans la classe de CM2 d’une école primaire de la région, deux gendarmes du GARSI ayant des compétences dans le domaine de l’enseignement, ont été désignés pour dispenser les cours dans cette classe qui a un effectif d’une vingtaine d’élèves ».

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

Matin Libre -BF | Tel :+226 60102010 | redaction@matinlibre.bf

«  Le commandant du GARSI et du chef du détachement militaire qui ont pris part à l’ouverture des classes, ont tenu à encourager et féliciter les enseignants communautaires ainsi que les parents d’élèves pour les efforts et le sacrifice qu’ils consentent pour la poursuite des activités scolaires et la formations des hommes de demain », soutient le communiqué.

Certaines localités de la région de la Boucle du Mouhoun, sous menace terroristes, ont pu effectuer leur rentrée des classes grâce au GARSI et du détachement militaire installés dans ces zones.

                                     Wahab MANDE

Banniere – Apres article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.